/L’arc de crises en Mer de Chine
L’arc de crises en Mer de Chine2018-04-26T16:12:37+00:00

L’arc de crises en Mer de Chine

Crises mer de chine

De  la Corée du Nord, aux îles Paracels au large du Vietnam, en passant par les îles Senkaku au large du Japon, jusqu’aux îles Spratleys longeant les Philippines, se dessine l’arc de crises en Mer de Chine.

Au moins 6 foyers de crise, si on ajoute les tensions autour de Taïwan, se répartissent sur plus de 6.000 km… !

La Chine est bien sûr présente dans chacun de ces foyers de crise, soit directement, pour l’ensemble des tensions autour des îles, soit indirectement dans le dossier coréen, en tant que premier fournisseur et premier client de la Corée du Nord….

Plus de 70% de ses exportations passent par cette façade maritime, qui recèle potentiellement gaz et pétrole off-shore, et abrite ses ports militaires et bases sous-marines….

Cette tension « hyper-régionale » se fait sentir jusqu’en Australie, qui participe également avec l’Inde, et tous les pays précédemment cités, à un réarmement maritime particulièrement marqué, auquel participe également le Japon.

Les plaques tectoniques géopolitiques, qui ici s’opposent, s’appellent, nationalisme et militarisme chinois, respect des instances internationales, liberté de navigation dans les eaux internationales, droit des pays dans leur Zone économique exclusive